Le contexte

Dans les centres sociaux, l’intégration sociale des habitants dans un tissu de relations locales est primordiale. La lutte contre l’isolement est au cœur des missions de notre réseau.

En tant que Fédération, traditionnellement notre action dans ce domaine est avant tout idéologique, politique, et manque ainsi parfois de prise sur les réalités du terrain.

C’est pourquoi il nous tenait à cœur d’agir de façon concrète au plus près des populations contre l’isolement relationnel.

En mouvement,

D’autre part, un centre social est un équipement de proximité ce qui sous- entend que son champ d’intervention est limité à un territoire géographique restreint : un quartier, une commune, dans de rares cas, une communauté de communes. Impossible pour eux d’imaginer aller à la rencontre des habitants dans des territoires multiples et éloignés du leur. En tant que Fédération départementale, nous le pouvons car notre territoire d’action est plus vaste !

A l’origine de ce projet, la volonté d’aller à la rencontre des habitants, sur leur lieu de vie, écouter leurs envies, leurs indignations, leurs idées de projets collectifs.

Pour cela, nous avons imaginé nous déplacer dans les territoires, tout en bénéficiant d’un espace convivial, qui soit à la fois itinérant, confortable, remarquable, populaire et qui nous permettrait de transporter du matériel. Nous souhaitions que nos visiteurs s’y sentent un peu comme chez eux… L’idée d’utiliser l’outil camping-car a germée ! Le camping-car s’est révélé être l’outil le plus adéquat pour mener à bien nos objectifs.

Depuis janvier 2015, notre Fédération pilote la coopération départementale MONALISA (mobilisation nationale contre l’isolement des âgés). L’objectif de la dynamique MONALISA est de permettre aux personnes âgées souffrant de la solitude de rencontrer des bénévoles pour discuter, se balader, pratiquer une activité ensemble etc. Ceci suppose à la fois de détecter les personnes isolées mais également de sensibiliser la population à la cause défendue tout en suscitant l’engagement bénévole.

Par ailleurs, force est de constater que l’isolement relationnel ne concerne pas seulement les personnes âgées : des parents isolés, des personnes sans emploi, des jeunes en décrochage scolaire, … souffrent eux aussi de la solitude. C’est pourquoi nous avons élargi notre angle de vue et pris pour cible l’ensemble des habitants d’un territoire.

Une place pour tous,

Chacun de nous a besoin de se sentir reconnu et utile aux autres. Les ateliers d’échange de savoirs et de pratiques favorisent selon nous cette reconnaissance : les uns montrent aux autres comment réparer tel objet, les autres comment se servir de tel logiciel ! C’est la réciprocité de l’échange qui permet à chacun de se sentir reconnu.

En outre, en mêlant réparation/bricolage et fabrication numérique, nous espérons que l’échange de pratiques entre les plus jeunes et les séniors soit pleinement réciproque.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils