L’isolement social et relationnel

En 2012, 11% des français vivaient seuls et 13% d’entre eux se sentaient exclus, rejetés, voir même inutiles. Une part croissante de la population souffre de ne pouvoir compter sur personne…de n’être rien de plus qu’un collègue ou qu’un voisin discret aux yeux des autres. Selon un rapport de la Fondation de France paru en 2012, ce seraient environ 4 800 000 personnes qui éprouveraient de réelles difficultés à développer des relations sociales au sein des grands réseaux de sociabilité que sont les réseaux familiaux, amicaux, professionnels, affinitaires et territoriaux. La solitude subie et le sentiment d’être inutile, insignifiant pour les autres, peuvent être difficilement supportables pour les personnes, voir même destructeurs. L’individualisation des rapports sociaux a ses revers…L’isolement social et relationnel en est un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils